Astigmatisme

01 47 99 09 58

Astigmatisme

Qu’est ce que l’astigmatisme ?

• Chez l’astigmate, la cornée, au lieu d’être sphérique, est dite torique, c’est-à-dire qu’elle est légèrement ovale avec un axe ou méridien plus cambré dans un sens. Il en résulte chez l’astigmate que l’image d’un point, projeté sur la rétine, va se traduire par plusieurs points en avant, en arrière ou à la fois en avant et en arrière de la rétine (selon le type d’astigmatisme). La vision sera donc floue aussi bien de loin que de près, et l’astigmate va allonger les formes horizontales, verticales ou obliques selon le sens de l’astigmatisme (on dit l’axe exprimé en degrés), ou confondre des lettres entre elles.

• L’astigmatisme est soit le seul défaut de vision, on parle alors d’astigmatisme pur, soit associé à une myopie ou à une hypermétropie.
• Le plus souvent l’astigmatisme est congénital (« de naissance ») et évolue peu. Il est parfois acquis (déformation de la cornée après une cicatrice d’origine traumatique, infectieuse ou chirurgicale).
• Lorsque l’astigmatisme est évolutif (augmente avec le temps) il est important d’éliminer toutes formes (frustres ou typiques) de kératocone qui sont la contre indication majeure à la chirurgie au laser.
• L’astigmatisme peut-être caractérisé par son importance (exprimée en diotries) par son axe (de 0 à 180°) par son caractère régulier (les 2 méridiens principaux, c’est-à-dire le plus et le moins bombés étant perpendiculaires) ou irrégulier (les 2 méridiens principaux ne sont plus perpendiculaires), il peut être asymétrique avec un hémi méridien plus bombé que l’autre sur le même axe, enfin selon son sens il est dit direct, inverse ou oblique.
• Ce préambule permet de comprendre que le traitement chirurgical de l’astigmatisme est très efficace dans certains cas, satisfaisant ou aléatoire dans d’autres.

Chirurgie au laser de l’astigmatisme

La correction de l’astigmatisme utilise les mêmes bilans pré-opératoires et les mêmes techniques que le traitement de la myopie ou de l’hypermétropie:
• PKR
• LASIK avec découpe au laser femtoseconde puis traitement au laser excimer. Le lasik est la technique de choix car la stabilisation est plus rapide, la régression est moins importante et la reprise (retouche) est plus facile.

Le principe

• Aplanir le méridien le plus bombé (en cas d’astigmatisme myopique ou mixte)
• Ou faire bomber le méridien le plus plat (en cas d’astigmatisme hypermétropique)
• Dans certains cas, combinaison des 2 (traitement dit en cylindre croisé)
• Certaines plateformes laser ne traitent qu’en aplatissant le méridien le plus bombé (traitement cylindrique de l’astigmatisme myopique) et d’autres permettent aussi de faire bomber le méridien le plus plat (traitement elliptique en astigmatisme myopique ou hypermétropique) d’où un choix différent du laser excimer en fonction de la formule à traiter
• En cas de myopie ou d’hypermétropie associée le traitement au laser est séquentiel en traitant l’astigmatisme puis l’autre défaut associé  dans la même séance.
• Toutes les remarques faites dans les 2 chapitres précédents (Operation–myopie et Operation–hypermétropie) s’appliquent au traitement laser de l’astigmatisme, en particulier concernant la nécessité d’une épaisseur de cornée suffisante chez le myope et un diamètre de découpe large chez l’hypermétrope
• En dehors des astigmatismes très modérés, il est nécessaire dans le bilan préopératoire de faire une aberrométrie qui permettra ensuite de faire un traitement personnalisé et optimisé.

La PREVISIBILITE est moins bonne que pour le traitement de la myopie, mais donne de bons résultats,avec une sur-correction initiale et une tendance à la sous-correction au bout de quelques semaines. Les résultats sont plus aléatoires au dessus de 4 dioptries ou en cas d’astigmatisme irrégulier.

IL EST INDISPENSABLE DE TRAITER  L’AXE EXACT DE L’ASTIGMATISME

L’axe de l’astigmatisme peut être différent chez un patient assis (lors de l’examen et des mesures) et chez un patient allongé (pendant l’intervention). C’est le phénomène de cyclotorsion qui peut atteindre 10° et fausser le résultat attendu. Pour éviter ce piège, la solution repose sur le principe de la reconnaissance irienne. Il nécessite dans le bilan préopératoire de photographier l’iris. Cette «empreinte» irienne est transférée à la plateforme laser qui pourra exactement s’aligner sur l’axe réel de l’astigmatisme.

La reconnaissance irienne est disponible sur nos 2 lasers excimer (Nideck et Technolas 217P).

L’usage d’un « eye tracker » permet au laser de suivre le point de fixation de l’œil à opérer même en cas de petits mouvements du regard dans tous les sens.

Nos traitements

Ce qu'en pensent nos patients

Mme Hamaida Sarah
Mlle Hé Tian Tian
Mme Alpar Cassandra
Top